La relaxation par les sons ou  "massage sonore"


 

Contrairement à nos voisins d'Allemagne et de Suisse, nous connaissons encore peu en France cette méthode de relaxation harmonisante aussi simple que bienfaisante.

 

Allongés et habillés, nous sommes immergés dans un bain de sons d'une grande richesse harmonique, de fréquences qui conduisent l'activité cérébrale à un état de profonde relaxation, harmonisent les deux hémisphères et massent nos cellules ! En effet, cette séance de relaxation est également appelée "massage sonore" puisque les vibrations des sons sont également perçues et reçues par le corps.

 

 

Originaires de l'Himalaya, les bols chantants, dits tibétains, sont façonnés à partir d'un alliage de plusieurs métaux de caractéristiques différentes. Ils produisent des sons harmoniques et des vibrations perceptibles au toucher, que l'on peut ressentir comme un massage intérieur profond. Selon la réceptivité de chacun(e), ce "massage sonore" peut diminuer le stress, libérer des tensions / blocages, soulager et faire émerger un calme intérieur.

 

Le "massage sonore", qui associe bols, diapasons de relaxation et autres instruments spécifiques, est de plus en plus pratiqué en Europe et ses bienfaits reconnus grâce notamment à l'académie de Peter Hess ou encore aux travaux de recherche sur les fréquences du mathématicien musicologue suisse Hans Cousto.

 

 

En raison de son mode d'action, il est en général déconseillé à la femme enceinte et contre-indiqué chez les personnes porteuses d'implants ou de pace-maker pour ne pas perturber les réglages.

Vivre en harmonie


 

La relaxation par les sons utilise le principe physique de "sympathie". Le principe de cette loi physique est relativement simple. Tout corps ou matériau possède, en fonction de ses dimensions physiques (taille, grandeur, masse, ...), une ou plusieurs fréquences de vibration. Ainsi, lorsque notre corps reçoit une vibration sonore dont la fréquence correspond à l'une de nos propres fréquences, il entre en vibration sans qu’il y ait nécessairement eu contact physique.

 

Pour pouvoir vibrer par sympathie, il faut également avoir la possibilité de s'accorder à la fréquence donnée. Ainsi, pour obtenir cette transmission de vibration, une « totale liberté mécanique » des corps ou des matériaux en présence est nécessaire. Il nous faut donc être totalement libre de ce qui nous empêche de vibrer avec nos fréquences profondes d'harmonie et de bien-être. C'est ce que permet la relaxation par les sons et, ce faisant, de nourrir et d'amplifier les fréquences bénéfiques pour nous-mêmes.

 

 

 

 

Le Dr James Gimzewski, physicien et directeur de recherche à l'Université de Californie à Los Angeles, a réussi à déceler et amplifier le son des cellules vivantes. Il a donc confirmé, en 2004, ce que bon nombre de scientifiques avant lui avaient pressenti à savoir que la cellule vivante est un corps oscillant qui émet des vibrations et dont la fréquence varie entre 933 Hz et 1 773 Hz. Il mesure et compare les fréquences de cellules saines avec les mêmes cellules pathologiques et constate une modification de la fréquence dans le second cas. Ainsi tout organe, toute fonction naturelle, toute zone du corps qui perd sa cohérence vibratoire peut devenir pathologique si celle-ci ne parvient pas à se restaurer. Rétablir cette cohérence, c’est restaurer l’organe, la fonction ou la zone du corps dans ses aptitudes maximales.